Le tasting comparatif, ou "cupping", n'a pas à l'origine pour objectif de  mettre en valeur le thé mais de faire ressortir ses défauts éventuels et de vérifier sa constance au fil des lots et des récoltes. C'est la méthode des acheteurs de thé, qui a été imposée au fil du temps par les Anglais en Inde, au Sri Lanka, en Afrique, jusqu'à devenir un standard international en 1980 sous la norme ISO 3103. On lui a reproché entre autres un format inapte à la comparaison de toutes les couleurs de thé (6min d'infusion ne conviennent pas à un thé vert), et de ne pas réchauffer les récipients avant l'infusion (ce qui fausse les paramètres). Dans le cadre d'une pratique personnelle, l'important