Yunnan Millénaire Si la dégustation reste avant tout affaire de plaisir, certaines se font plus sérieuses que d'autres. C'est le cas aujourd'hui, où nous allons apprécier un thé de roche. Cette appellation désigne un thé oolong fortement oxydé produit en altitude, dans l'environnement sauvage et rocailleux des montagnes WuYi, dans la région du Fujian -- l'un des terroirs les plus réputés de Chine. Il s'agit pour chaque thé de roche de quelques théiers, voire d'un seul : la quantité de feuilles récoltées est extrêmement réduite, ce qui en fait un thé d'exception. La traçabilité étant un réel souci à ce niveau de détail géographique, il est impératif de se procurer le thé de roche dans une maison chinoise qui connaît
Darjeeling est sans doute l'origine de thé la plus réputée : ancienne résidence d'été des colons de l'Empire britannique, cette région enclavée sur les premières hauteurs de l'Himalaya entre le Népal, le Bhoutan et le Bangladesh produit des thés connus pour leur goût rappelant celui du muscat. Du thé amer du matin aux "first flush" qui font l'événement chaque année, Darjeeling est omniprésent dans nos tasses. Aujourd'hui, nous avons choisi de comparer deux récoltes de printemps (les fameuses "first flush") du jardin de Puttabong -- une de l'an dernier et une de cette année. On entend souvent que ces premières récoltes, prisées pour leur fraîcheur, perdent tout intérêt quelques mois plus tard et doivent donc être consommée très rapidement. Il est exact