Les Thématiques

Ci-après les “conférences-dégustations” issues de nos recherches en cours et de passerelles avec la gastronomie.

Thés parfumés : de la tradition à l’aromatisation moderne

Notre premier contact avec le thé est souvent un thé parfumé dont le plus célèbre est l’Earl Grey – thé noir à la bergamote inventé par ou pour un lord Anglais au XIXe. Si la tradition d’imprégner le thé de parfums de fruits ou de fleurs tient son origine de Chine, puis s’implante en Russie via la route du thé et conquiert jusqu’à l’Angleterre, le thé parfumé est aujourd’hui qualifié de « français ». Associé au savoir-faire de la parfumerie et à une certaine élégance « à la française », le thé parfumé fait partie des rares choses autant appréciées des touristes que des Français eux-mêmes (avec la baguette !) : les thés parfumés représentent environ 60% de la consommation de thé en France.

Mais tous les thés parfumés ne sont pas égaux entre eux : pour preuve les importantes variations de prix selon le thé utilisé comme base, l’obtention d’une certification bio, et bien sûr les ingrédients qui entrent dans la composition. Il faut ainsi différencier les thés parfumés, c’est-à-dire mélangés avec de vrais ingrédients ou imprégnés de leur odeur, des thés aromatisés auxquels on a ajouté des arômes naturels ou synthétiques.

C’est pour nous aider à vous orienter parmi ces nuances que cet atelier vise à faire la part des choses, dégustations à l’appui :

– les arômes doivent-ils tous être diabolisés ?
– la qualité d’un thé parfumé vaut-elle vraiment son prix ?
– comment distinguer un thé parfumé d’un thé aromatisé ?
– comment parfumer soi-même son thé ?


Les routes du thé et des épices

La fin de l’année approche : 2016 fut une longue route, heureuse ou malheureuse, mais en tous cas surprenante ! A son image, le dernier atelier de l’année vous emmène sur la route : celle du thé et des épices, en suivant la trace des caravanes depuis la Chine jusqu’en Europe, en passant par les hauts plateaux indiens, les steppes mongoles et russes. Depuis l’Inde et les tropiques, les épices et autres matières précieuses dénichées par les explorateurs (et qui enchantent maintenant nos desserts de saison) ont précédé, accompagné et soutenu les voies commerciales du thé sur plusieurs siècles. C’est un voyage autour du monde et dans l’histoire auquel vous êtes conviés dans votre tasse : thé aux épices, aux agrumes, mélanges « de petit-déjeuner », thé de Noël — goûtez aux histoires qui les ont créés et les nourrissent encore aujourd’hui.

Quelques sujets abordés :

  • Pourquoi qualifie-t-on les thés aux agrumes « à la russe » ?
  • Quel rôle joue le thé aujourd’hui en Europe de l’est ?
  • Comment les routes des épices rejoignent la route du thé.
  • Et Noël dans tout ça !

Accords thé & mets d’automne

D’accord, c’est la rentrée. Il y a de quoi être bougon malgré le bel été indien. Mais c’est aussi l’automne ! Avec ses couleurs et ses saveurs, c’est LA saison gourmande — quand les premiers soirs frisquets nous font désirer des textures enveloppantes, des notes chaleureuses et des aliments de terroir.

Cela tombe bien, puisque le Café Fauve renouvelle sa petite épicerie fine ! Grignotes et mini-mets spécialement sélectionnés et conçus par Céline, la maîtresse des lieux, vous attendront pour réjouir vos sens et vous faire oublier le calendrier. Pour les accompagner, compléter, sublimer — un choix de thés préparés de différentes façons s’accordera au fil du menu pour vous familiariser avec votre palais.

Cet atelier met l’accent sur la dégustation : comment l’aborder, ce qu’il faut en attendre, ses limites mais surtout ses plaisirs ! Nous verrons plusieurs approches pour trouver celle qui vous convient le mieux, à l’aide de gestes et de mots précis (mais pas compliqués !). Vous aurez pour vous épauler une roue de dégustation ainsi que les points de vue de la parfumerie, de l’oenologie et de la gastronomie.

Sujets abordés :
– Pratique de la dégustation (gestes, vocabulaire).
– Histoires autour du thé et des produits gastronomiques proposés.
– Passerelles avec l’oenologie, la parfumerie et d’autres disciplines.


Accords thé & mets au bord de la mer

Le niveau de la Seine descend, le soleil revient et les vacances sont au coin du calendrier… Si en plus les grèves de transports voulaient bien se résorber, on pourrait s’échapper sur la côte se taper un petit gueuleton de poisson… Mais pourquoi attendre ? Un « tiens » vaut mieux que deux « tu l’auras », comme on dit : je ne peux rien faire pour le sable et les embruns, mais je vous convie à une dégustation croisée de thé et de produits de la mer pour un dernier Atelier Fauve délicieusement iodé.

Ce format d’atelier plus rassasiant que d’habitude mettra l’accent sur le profil organoleptique des différents produits en écho les uns avec les les autres. Poissons, coquillages et crustacés se succéderont façon ‘apéro dînatoire’, suivis d’un fromage et d’un dessert ; les thés s’accorderont par contraste, complémentarité ou similitude, à chaud ou à froid, avec différentes préparations.
Les produits sont soigneusement sélectionnés par Céline Moret, à la barre du Café Fauve, qui vous parlera volontiers de ses choix d’approvisionnement ; les thés viendront pour la plupart du Japon et de Taïwan (verts, oolongs), avec quelques surprises…

Sujets abordés :
– Corps, texture, longueur, notes : décrire ce qui se passe en bouche.
– Selon quels critères accorder un thé avec un mets ?
– Histoires du thé et de la mer : Corée, Angleterre, Etats-Unis.


 

Lauren PASCAULT
Lauren PASCAULT
Passionnée de thé et formatrice.